• Accueil,  Biographie,  Livres

    Les tribulations d’une cuisinière anglaise (Margaret Powell)

    • Nombre de pages : 208
    • Éditeur : Payot (Petite bibliothèque – Irrésistibles)
    • Date de parution : 7 mai 2014

    Résumé de l'éditeur :

    Dans l’Angleterre du début des années 1920, la jeune Margaret rêve d’être institutrice, mais elle est issue d’un milieu modeste et doit « entrer en condition ». De fille de cuisine, elle devient rapidement cuisinière, un titre envié parmi les gens de maison. Confinée au sous-sol de l’aube à la nuit, elle n’en est pas moins au service de ceux qu’on appelle « Eux », des patrons qui ne supporteraient pas de se voir remettre une lettre par un domestique autrement que sur un plateau d’argent. Elle saura leur tenir tête et rendra souvent son tablier pour améliorer ses conditions de travail, jusqu’à ce qu’elle trouve enfin, sinon le prince charmant, du moins le mari qui l’emmènera loin des cuisines des maîtres. Grâce à son franc-parler aux antipodes des récits de domestiques anglais trop parfaits, ce témoignage paru en 1968 a valu la célébrité à Margaret Powell (1907-1984). Quarante plus tard, il a inspiré le scénariste de Downton Abbey.

    (plus…)
  • Accueil,  Biographie,  Livres

    Du fond de mon cœur : Lettres à ses nièces (Jane Austen)

    • Nombre de pages : 185
    • Éditeur : Le livre de poche (Biblio)
    • Date de parution : 4 janvier 2017

    Résumé de l'éditeur :

    Inédites et passionnantes, les lettres de Jane Austen à ses trois nièces préférées dressent un portrait émouvant de l’auteur d’Orgueil et Préjugés.

    En tante attentionnée, elle se montre toujours prête à guider ses jeunes nièces, à les conseiller. Elle leur parle d’écriture, de stratégie amoureuse, de sa vie à la campagne, avec l’humour et l’élégance qui font le sel de ses romans. Ces lettres révèlent une touchante intimité et on acquiert bien vite la conviction que Jane Austen n’avait rien à envier à ses attachantes héroïnes.

    Pour compléter cette correspondance, nous avons ajouté trois textes, écrits par les trois nièces de Jane à propos de leur tante. Ce sont des documents émouvants, décrivant son physique, ses habitudes, son caractère.

    L’ensemble de ces textes et de ces lettres n’avait jamais été traduit en français. Il nous a semblé opportun de les réunir et ce sont certainement les derniers textes de Jane Austen qui nous restaient à découvrir.

    (plus…)
  • Accueil,  Biographie,  Livres

    Devenir (Michelle Obama)

    • Nombre de pages : 494
    • Éditeur : Fayard
    • Date de parution : 13 novembre 2018

    Résumé de l'éditeur :

     » Il y a encore tant de choses que j’ignore au sujet de l’Amérique ,de la vie, et de ce que l’avenir nous réserve. Mais je sais qui je suis. Mon père, Fraser, m’a appris à travailler dur, à rire souvent et à tenir parole. Ma mère, Marian, à penser par moi-même et à faire entendre ma voix. Tous les deux ensemble, dans notre petit appartement du quartier du South Side de Chicago, ils m’ont aidée à saisir ce qui faisait la valeur de notre histoire, de mon histoire, et plus largement de l’histoire de notre pays. Même quand elle est loin d’être belle et parfaite. Même quand la réalité se rappelle à vous plus que vous ne l’auriez souhaité. Votre histoire vous appartient, et elle vous appartiendra toujours. À vous de vous en emparer. » (Résumé de l’éditeur)

    (plus…)
  • Accueil,  Biographie,  Livres

    Aventurières en crinoline (Christel Mouchard)

    • Nombre de pages : 288
    • Éditeur : Points (Actuels)
    • Date de parution : 1987

    Résumé de l'éditeur :

    Bien avant Alexandra David-Néel ou Karen Blixen, quelques femmes intrépides ont choisi d’être exploratrices. Rompant avec leur milieu, renonçant aux convenances, elles se lancent dans d’extravagantes expéditions au bout du monde. Christel Mouchard retrace l’histoire de cinq d’entre elles, filles de petits rentiers ou de grands aristocrates, parfois belles, souvent pudibondes, toujours courageuses.
    De l’Antillaise Mary Seacole partie créer des comptoirs à Panama et devenue cantinière pendant la guerre de Crimée à la riche Américaine May Sheldon qui s’autoproclame « Reine Blanche » de l’Afrique, en passant par Ida Pfeiffer, rigide Autrichienne qui explore Bornéo, Alexine Tinne abattue par les Touaregs et Isabella Bird, Anglaise de la bonne société amadouant les desperados du Far-West, ce sont cinq femmes hors du commun. Cinq « aventurières en crinoline ».

    (plus…)
  • Accueil,  Biographie,  Livres

    Où passe l’aiguille (Véronique Mougin)

    Nombre de pages: 457
    
    Éditeur: Flammarion
    
    Date de parution: 31 janvier 2018

     

    Résumé:

    Et voici Tomas, dit Tomi, gaucher contrariant, tête de mule, impertinent comme dix, débrouillard comme vingt, saisi en 1944 par la déportation dans l’insouciance débridée de son âge, 14 ans. Ce Tom Sawyer juif et hongrois se retrouve dans le trou noir concentrationnaire avec toute sa famille. Affecté à l’atelier de réparation des uniformes rayés alors qu’il ne sait pas enfiler une aiguille, Tomas y découvre le pire de l’homme et son meilleur : les doigts habiles des tailleurs, leurs mains invaincues, refermant les plaies des tissus, résistant à l’anéantissement. À leurs côtés, l’adolescent apprendra le métier. Des confins de l’Europe centrale au sommet de la mode française, de la baraque 5 aux défilés de haute couture, Où passe l’aiguille retrace le voyage de Tomi, sa vie miraculeuse, déviée par l’histoire, sauvée par la beauté, une existence exceptionnelle inspirée d’une histoire vraie.

  • Accueil,  Biographie,  Livres

    Je voulais juste vivre

    Résumé de l’éditeur:

    Yeonmi a 13 ans, sa courte vie est déjà marquée par le désespoir. Elle n’a qu’une solution : fuir son pays, la Corée du Nord. Elle ne se doute pas que le chemin vers la liberté va l’entraîner en enfer… Après des années de privations et de harcèlement, par une nuit glaciale, Yeonmi, 13 ans, et sa mère, réussissent à traverser le fleuve Yalu qui marque la frontière entre la Corée du Nord et la Chine. Elles laissent derrière elles leur pays natal et ses horreurs : la faim, la délation constante et surtout une répression impitoyable et le risque permanent d’être exécutées pour la moindre infraction. Mais leur joie n’est que de courte durée. Rien ne les a préparées à ce qui les attend entre les mains des passeurs. Après plusieurs années d’épreuves inhumaines et un périple à travers la Chine et la Mongolie, Yeonmi atteint finalement la Corée du Sud. À 22 ans, Yeonmi est désormais une combattante : c’est l’une des plus influentes dissidentes nord-coréennes et une activiste reconnue des droits de l’homme.
     » L’une des histoires les plus déchirantes, et des plus inspirantes, que j’ai jamais lues. On ne peut plus l’oublier.  » The Bookseller

    Mon avis :

    Portant beaucoup d’intérêt à la culture coréenne et à son Histoire, je ne pouvais passer à côté de cet ouvrage qui a été bien mis en avant au  dernier Salon du livre de Paris avec la Corée comme pays à l’honneur. J’ai eu l’occasion de lire un certains nombre d’ouvrages sur l’Histoire de la Corée, notamment ceux de Pascal Dayez Burgeon qui en est le principal auteur Français, mais qui reste la plupart du temps assez général dans ces propos, notamment pour la partie Nord. C’est pourquoi, je souhaitais pour une fois avoir un avis intérieur et connaître le vécu de ses personnes qui tentent de fuir la Corée du Nord.

    Je peux vous dire que je n’ai pas du tout été déçue. C’est un livre absolument bouleversant qui nous décrit avec justesse le quotidien de Yeonmi et sa famille dans l’une des dictatures les plus radicales du monde. Je ne peux qu’être admirative devant le courage de cette coréenne de mon âge qui a du endurer tant de souffrances pour pouvoir s’en sortir, et ce même en Corée du Sud où les Nord Coréens sont encore très mal perçus.

    J’en ai beaucoup appris sur le quotidien en Corée du Nord et le trafic effectué en Chine avec les Nord Coréen et qui est totalement dissimulé afin que les Chinois se remplissent les poches et violent les femmes comme marchandage, au détriment de centaines de personnes qui ne cherchent qu’à avoir une vie meilleure. Trafic qui se poursuit en Mongolie où le mauvais climat joue aussi une part importante dans la grande partie des réfugiés qui décèdent avant d’atteindre le sud.

    C’est un livre dont on ne sort pas indemne et que je vous conseille vraiment de lire.

    Yeonmi Park fait aujourd’hui part de son expérience à travers le monde pour dénoncer la dictature Nord Coréenne. Vous pouvez en voir une vidéo ci-dessous.

%d blogueurs aiment cette page :